An official website of the United States Government Here's how you know

Official websites use .gov

A .gov website belongs to an official government organization in the United States.

Secure .gov websites use HTTPS

A lock ( ) or https:// means you’ve safely connected to the .gov website. Share sensitive information only on official, secure websites.

La Maison-Blanche
Le 22 septembre 2021
Fiche d’information

Aujourd’hui, le président Biden a convoqué des chefs d’État et des dirigeants d’organisations internationales, du secteur privé, d’organisations philanthropiques, d’organisations non gouvernementales et d’autres partenaires à l’occasion du Sommet mondial sur la COVID-19 : mettre fin à la pandémie et reconstruire en mieux, un sommet virtuel en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

Le président a appelé les dirigeants à faire preuve de plus d’ambition au niveau mondial pour mettre fin à la pandémie de COVID-19 en 2022 et reconstruire une meilleure sécurité sanitaire mondiale pour prévenir et se préparer aux futures pandémies. Les variants émergents ont retardé les efforts de réponse mondiaux, et le président Biden a mis le monde au défi de promouvoir ce programme avec une urgence nouvelle et ciblée, et de coopérer pour faire progresser rapidement notre réponse collective à cette crise afin de protéger notre avenir.

Conquérir la COVID-19 : mesurer les progrès, l’action collective, les objectifs communs

Tout au long du Sommet, les dirigeants mondiaux ont répondu à l’appel du président et ont adopté un ensemble d’objectifs mondiaux ambitieux autour de quatre axes :

Vacciner le monde en favorisant l’accès équitable aux vaccins et en administrant des vaccins ;

Sauver des vies maintenant en remédiant à la crise de l’oxygène et en faisant en sorte que les tests, les produits thérapeutiques et les équipements de protection individuelle (EPI) soient largement disponibles ;

Reconstruire en mieux en se préparant dans tous les pays, en établissant un mécanisme de financement durable de la sécurité sanitaire et en faisant preuve de leadership politique face aux menaces émergentes, pour se préparer et prévenir de futures pandémies ; et

Responsabiliser le monde en adoptant de manière cohérente des objectifs mondiaux communs, en suivant les progrès et en se soutenant les uns les autres pour assumer nos engagements.

L’ensemble complet des objectifs figure ici .

De nouveaux engagements des États-Unis pour mettre fin à la pandémie et reconstruire en mieux

Le président Biden a fait de la fin de la pandémie de COVID-19 une priorité absolue depuis le premier jour, lorsqu’il a lancé la stratégie nationale de réponse et de préparation à la COVID-19 et a pris des mesures essentielles pour élever la préparation et la réponse à la pandémie au rang de priorité absolue en matière de sécurité nationale. Les États-Unis ont fait don de plus de vaccins que tous les autres pays réunis et ont lancé cette année un cadre mondial de réponse et de rétablissement face à la COVID-19 des États-Unis.

Les États-Unis montrent la voie pour mettre fin à la pandémie. Dans son discours, le président a appelé le monde à l’action et a annoncé plusieurs nouveaux engagements audacieux des États-Unis pour accélérer les progrès sur la voie de ces objectifs, notamment :

Vacciner le monde

•     Don d’un demi-milliard de vaccins Pfizer contre la COVID-19 supplémentaires au monde : Aujourd’hui, le président Biden annoncera que les États-Unis font don d’un demi-milliard supplémentaire de vaccins Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 à des pays à revenu faible et intermédiaire inférieur du monde entier, les expéditions correspondantes devant commencer en janvier 2022. Cet engagement monumental porte le nombre total de vaccins donnés par les États-Unis à plus de 1,1 milliard de doses, y compris les 500 millions de doses Pfizer-BioNTech que les États-Unis ont déjà achetées en juin et qu’ils ont commencé à expédier en août. Avec l’annonce d’aujourd’hui, les États-Unis font don de trois doses au monde pour chaque injection administrée dans leur pays. À ce jour, les États-Unis ont déjà expédié près de 160 millions de doses dans 100 pays – faisant don de plus de vaccins que tous les autres pays réunis – gratuitement et sans aucune condition, et des millions de doses supplémentaires sont expédiées chaque jour.

·         Administration de vaccins : l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis prévoient de mobiliser 370 millions de dollars supplémentaires pour la préparation mondiale des vaccins et les capacités de vaccination là où les besoins en sont les plus importants. La société de financement du développement international (DFC) des États-Unis fournira plus de 383 millions de dollars au titre de l’assurance contre les risques politiques à Gavi, l’Alliance du vaccin, pour faciliter les expéditions de vaccins dans neuf pays sur trois continents, de sorte à accélérer la livraison de vaccins dans les régions qui en ont le plus besoin.

·         Expansion de la production locale : La DFC, avec le soutien de nos partenaires et de la Société financière internationale, a investi dans plusieurs usines de fabrication de vaccins en Afrique et en Inde qui auront collectivement la capacité de produire 2 milliards de doses de vaccin contre la COVID-19 pour les pays en développement d’ici 2022.

·         Accroissement de la capacité régionale : les États-Unis appellent les pays, les fabricants de vaccins et d’autres partenaires à étendre la production mondiale et régionale de vaccins à ARN messager, à vecteur viral et/ou à sous-unités protéiques contre la COVID-19 pour les pays à revenu faible et intermédiaire inférieur et à améliorer la transparence des données sur la production, la disponibilité et les projections pour la fabrication des doses.

·         Amélioration de la transparence des doses administrées : les États-Unis exhortent les fabricants de vaccins à rendre publiques les informations sur l’approvisionnement et la distribution des vaccins, afin que les pays et les partenaires mondiaux puissent planifier la réponse aux carences et hiérarchiser les livraisons de vaccins là où elles sont le plus urgentes.

·         Soutien à une dérogation aux ADPIC pour la lutte contre la COVID-19 : Les situations d’exception font appel à des mesures exceptionnelles. Les États-Unis sont favorables à une dérogation aux protections de la propriété intellectuelle de l’Accord sur les ADPIC de l’OMC pour les vaccins contre la COVID-19 afin de mettre fin à cette pandémie.

Sauver des vies maintenant

·         Freiner la maladie et les décès et réagir rapidement : l’USAID et les CDC mobilisent près de 1,4 milliard de dollars pour réduire la morbidité et la mortalité dues à la COVID-19, freiner sa transmission et renforcer les systèmes de santé, notamment pour prévenir, détecter et répondre aux menaces de pandémie. Sur ce total, l’USAID met à disposition 100 millions de dollars pour prioriser les interventions de réponse rapide.

·         Disponibilité de l’oxygène : l’USAID prévoit de mobiliser 50 millions de dollars pour faciliter l’accès à l’oxygène, en mettant l’accent sur l’oxygène liquide en vrac.

·         Amélioration des tests : les CDC fourniront 56 millions de dollars pour financer des tests COVID-19.

·         Renforcement des systèmes de santé pour lutter contre la COVID-19 : le Plan présidentiel d’aide d’urgence des États-Unis à la lutte contre le sida (PEPFAR) financera à hauteur de 250 millions de dollars les efforts de riposte à la pandémie à l’aide de ses investissements existants dans les systèmes de santé, les infrastructures et la main-d’œuvre pour faciliter le dépistage, les tests, la fourniture d’EPI et la préparation et l’administration de vaccins, tout en luttant également contre le VIH/SIDA.

·         Renforcement du Fonds mondial : les États-Unis fournissent 3,5 milliards de dollars au Fonds mondial au titre de son mécanisme de réponse à la COVID-19.

·         Améliorer la détection, la surveillance et l’atténuation des nouveaux variants de COVID-19 : les États-Unis créeront le Centre pour la prévision et l’analyse des épidémies (Center for Forecasting and Outbreak Analytics) pour améliorer les capacités mondiales de suivi et d’analyse des variants, notamment en coopérant avec les équipes qui travaillent à la mise au point du concept de radar des pandémies mondiales, le Centre mondial de renseignement sur les pandémies et les épidémies de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres centres via ce réseau.

Reconstruire en mieux

·         Financement de la sécurité sanitaire mondiale : les États-Unis appellent les pays à concevoir et à établir un Fonds intermédiaire financier pour la sécurité sanitaire mondiale (FIF), conformément aux recommandations du Groupe indépendant de haut niveau de la présidence du G20 et d’autres experts internationaux. En collaboration avec le Congrès, nous allons maintenant consacrer 250 millions de dollars à un financement de démarrage d’un FIF pour lutter contre cette pandémie, et contribuer également à prévenir la prochaine. Nous avons également demandé 850 millions de dollars supplémentaires pour la FIF au Congrès. Les mesures que nous prendrons cette année nous aideront à renforcer davantage les capacités afin que tous les pays, partout, soient en mesure de prévenir, détecter et répondre aux menaces biologiques et de freiner la propagation des épidémies dans leurs communautés. Cet engagement viendra s’ajouter aux 630 millions de dollars de financement de la sécurité sanitaire et de soutien au Programme mondial de sécurité sanitaire au cours de l’exercice 2021, et ne les remplacera pas.

·         Catalyser le leadership politique et attirer l’attention sur les crises biologiques, notamment en créant une entité au niveau des dirigeants, telle que le Global Health Threats Council (GHTC) en 2021.

·         Droits de tirage spéciaux (DTS) : les États-Unis ont fermement soutenu la nouvelle allocation de 650 milliards de dollars au titre des DTS pour aider les pays à augmenter leurs réserves et à financer des dépenses essentielles pour protéger la santé publique et minimiser les impacts économiques. Pour amplifier les avantages de l’allocation, nous appelons les pays qui peuvent se le permettre à canaliser une partie de leurs DTS vers les pays pauvres et vulnérables par le biais du Fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance du Fonds monétaire international et par le biais d’un nouveau Fonds pour la résilience et la durabilité (Resilience and Sustainability Trust ou RST). Nous encourageons les autres membres du Fonds monétaire international à approuver la formation d’un RST visant à aider les pays à mettre en œuvre des réformes structurelles à long terme pour améliorer la préparation et la prévention des pandémies et faciliter les investissements dans une économie verte.

·         Rassembler les dirigeants de la santé et des finances : les États-Unis soutiennent l’appel à l’action de la présidence du G20 en vue de la création d’un conseil ministériel de la santé et des finances afin de renforcer la coordination entre les décideurs de la santé et de l’économie.

Responsabiliser face à l’action : Tous les pays et toutes les organisations doivent jouer leur rôle

Tous les pays et toutes les organisations publiques et privées doivent s’engager à prendre des mesures urgentes cet automne. Les États-Unis montreront la voie en convoquant des tiers afin que, collectivement, nous prenions les mesures nécessaires pour mettre fin à la pandémie. C’est nécessaire pour sauver des vies maintenant, et pour nous tous, y compris le secteur privé, pour faire un versement anticipé au service de la résilience de notre avenir économique. À l’avenir, les États-Unis se feront les champions de la responsabilité, en partenariat avec des mécanismes multilatéraux. Le président a souligné que pour parvenir à mettre fin à la pandémie et à reconstruire en mieux, il est essentiel que nous assumions nos responsabilités, et que nous demandions au monde d’assumer les siennes, en faisant ces investissements aujourd’hui. À cet effet, il a annoncé de nouvelles actions pour mesurer les progrès par rapport à nos objectifs communs et maintenir la dynamique mondiale pour mettre fin à la pandémie.

Le secrétaire d’État convoquera les ministres des Affaires étrangères à la fin de l’année pour faire le point sur nos progrès collectifs, et réaffirmer l’urgence mondiale pour franchir la ligne d’arrivée et mettre fin à la pandémie en 2022.

Les États-Unis se feront les champions de la responsabilisation afin que le monde puisse mesurer nos progrès et respecter nos engagements.

Spécifiquement :

·         Les États-Unis travailleront avec un éventail de partenaires clés pour suivre les résultats, notamment les gouvernements partenaires, le secrétaire général des Nations unies, l’Équipe spéciale multilatérale des dirigeants chargée des vaccins, des traitements et des produits de diagnostic contre la COVID-19 pour les pays en développement établie par le Fonds monétaire internationale, la  Banque mondiale, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et l’OMS, le secteur privé et la communauté philanthropique.

·         Début octobre 2021, nous réunirons le Groupe de travail, des membres du secteur privé, de la communauté philanthropique et d’autres partenaires clés pour analyser les données qui nous permettront d’évaluer nos progrès collectifs avant le Sommet du G20, lors d’autres rassemblements, et sur une base régulière.

·         Nous travaillerons avec les gouvernements, les institutions financières internationales et les banques multilatérales de développement, les entreprises, les fondations et les militants, pour suivre et rendre compte de manière transparente des progrès accomplis sur la voie de la fin de la pandémie.

·         Nous travaillerons avec les fabricants mondiaux de vaccins pour élargir la fabrication mondiale et régionale de vaccins à ARN messager, à vecteur viral et/ou à sous-unités protéiques contre la COVID-19 et pour améliorer la transparence des données sur la production et les projections pour la fabrication des doses.


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2021/09/22/fact-sheet-president-bidens-global-covid-19-summit-ending-the-pandemic-and-building-back-better/ 

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.

U.S. Department of State

The Lessons of 1989: Freedom and Our Future